Facebook Flickr LinkedIn Twitter Youtube Instagram Tokster

Au début de l’automne 2018, la jeunesse française défendait fièrement le savoir-faire et l’exigence « Made in France » à la 6ème édition de la compétition européenne des Métiers : EuroSkills, qui avaient lieu du 26 au 28 septembre à Budapest, devant plus de 70 000 visiteurs.

Le bilan pour l’Equipe de France des Métiers a été, une fois de plus, très positif : une 3ème place dans le classement des nations européennes, avec pas moins de 22 médailles (dont 3 d’or, 3 d’argent, 6 de bronze et 10 d’excellence sur les 25 métiers représentés. Le Ministre de l’Education Nationale et de la jeunesse, Jean-Michel Blanquer, a tenu à saluer la performance et l’engagement de ces 27 jeunes filles et garçons, lors d’une réception d’honneur organisée au Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse.


C’est avec beaucoup de fierté que l’Equipe de France des Métiers de Budapest s’est rendue au Ministère de l’Education Nationale, mardi dernier, pour partager un moment privilégié avec leurs proches et les membres de WordSkills France. Le Ministre de l’Education Nationale, ainsi que beaucoup d’autres, étaient présents pour célébrer la délégation française et ses bons résultats. Une belle récompense pour ces jeunes passionnés et un beau point final à l’aventure humaine et professionnelle qu’est la compétition des EuroSkills. Au-delà de la reconnaissance de la performance réalisée, M. le Ministre a tenu à rappeler l’importance des métiers issus des formations professionnelles pour l’économie française.


Jean-Michel BLANQUER
Ministre de l'Education Nationale et de la Jeunesse
« Ces vainqueurs sont chez eux ici [Ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse], dans une maison qui a pour vocation d’encourager les savoir-faire, dans lesquels ils se sont particulièrement illustrés. Il y a, en France, depuis toujours, une compétence particulière, qui se transmet de génération en génération, et dont nous pouvons être particulièrement fier. Cette notion de savoir-faire, nous allons la mettre au cœur de l’Education nationale, et de notre pays. Il y a ici un véritable enjeu économique. Ces compétiteurs sont les fleurons de l’économie française et des exemples. Il y a de l’emploi dans ces domaines et des besoins. Il était donc important de les mettre à l’honneur aujourd’hui car ils sont de vraies locomotives pour le système. »

Avec plus de 600 compétiteurs (contre 488 à Göteborg 2016), représentant 28 pays, l’engouement pour les EuroSkills ne cesse de croître. Il en va de même pour le niveau de la compétition. C’est donc grâce au travail acharné de ces jeunes, et aux nombreuses médailles qui en découlent, que la France conserve sa place dans le top 3 des meilleures nations européennes. Elle s’affirme comme véritable bastion des métiers et de l’apprentissage, contribuant ainsi à appuyer la légitimité de la candidature de la France pour l’organisation de la WorldSkills Compétition 2023 à Lyon.


Michel GUISEMBERT
President de WorldSkills France
« Quel bonheur que de partager ce moment de mise à l’honneur de cette magnifique Equipe de France, qui a si brillamment représenté notre pays en octobre à Budapest, avec M. le Ministre qui accorde depuis fort longtemps de l’importance au mouvement WorldSkills. C’est un bonheur encore plus grand que de voir dans leurs yeux un sentiment de devoir accompli, de fierté profonde mais mesurée. Parmi les prochaines échéances, la France partira à Kazan, en Russie, où en plus de participer à la compétition WorldSkills 2019, elle défendra son projet face au Japon pour accueillir la compétition mondiale en 2023, à Lyon. Inutile de vous dire que notre lobbying international bat son plein, et que notre énergie pour rassembler derrière ce projet toutes les forces politiques, économiques et sociales de notre pays est à son maximum. WorldSkills France n’a rien à vendre. Nous avons simplement à faire partager, avec le plus grand nombre, notamment les décideurs, le message qu’une jeunesse bien orientée, bien accompagnée, devient inévitablement compétente et responsable. Une telle jeunesse est gage de réussite pour un pays. Soyons fier de cette jeunesse qui nous donne tant ! »

Equipe de France des Métiers EuroSkills Budapest 2018