Facebook Flickr LinkedIn Twitter Youtube Instagram Tokster

Le lancement de la mobilisation nationale pour l’accueil de la compétition internationale WorldSkills à Lyon en 2023, s’est tenu à l’Hôtel de Lassay ce mercredi 15 mai dans lequel Richard Ferrand, Président de l’Assemblée Nationale nous a reçu.

Impulsé par Catherine Fabre, Députée de Gironde et membre active du soutien à cette candidature française, cet événement a été l’occasion de mettre en lumière la compétition et les jeunes qui s’y engagent auprès d’un public mais aussi de personnalités telles que Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, Bernard Stalter, président de la CMA France, de Philippe Darmayan, Président de l’UIMM et d’ArcelorMittal France et de Michel Guisembert, Président de WorldSkills France venues encourager cette démarche.


La lecture du manifeste « Génération 2023 »

La lecture du manifeste « Génération 2023 » par nos ambassadeurs WorldSkills a fait place à une session de travail « Workshop » organisée sous forme de tables rondes pour échanger sur les actions à mener dans le cadre de cette candidature. Plus de 180 personnes ont joué le jeu notamment plus de 50 députés, des entreprises, des apprentis, et le réseau de membres et partenaires de WorldSkills France pour évoquer et réfléchir collectivement sur les deux thématiques :

Thème 1
« Comment fédérer la Génération 2023 ? »

Thème 2
« Comment faire connaître WorldSkills en France pour la Compétition 2023 à Lyon ? »

Afin d’immerger l’auditoire et briser la glace, les 15 titulaires de l’Equipe de France des Métiers 2019 présents à cette occasion ont fait deviner leur métier grâce à un outil qu’ils utilisent au quotidien et qui soulèvent beaucoup de questions et de curiosité. Les workshops ont fait l’objet de débats passionnés, ont été l’occasion d’échanger les idées, chaque participant s’est prêté à l’exercice et s’est appliqué au mieux pour trouver des réponses. Ils ont ensuite pu témoigner de leur engagement auprès du mouvement et de la campagne en remplissant un formulaire statuant les différentes actions que les soutiens déclarent mettre en œuvre pour appuyer la candidature de la France et de Lyon.


Des acteurs engagés au cœur du projet WorldSkills Competition 2023

Députés, entreprises, partenaires, organisations professionnelles, tous étaient réunis à cet événement pour échanger leurs idées, leurs visions sur ce grand projet auquel chacun peut à son échelle participer et s’investir. En effet, la WorldSkills Competition, véritable vitrine des métiers et des compétences, permet aux entreprises de renforcer leur attractivité à l’international mais aussi de promouvoir un savoir-faire et un savoir-être d’excellence et d’engagement. Les acteurs politiques ont quant à eux la volonté de promouvoir l’apprentissage, de développer l’économie artisanale et technique des métiers représentés et de promouvoir un savoir-faire d’excellence se basant sur les valeurs de l’éducation et du travail bien fait.

Durant cet événement Michel Guisembert, Président de WorldSkills France, a tenu a remercier tous les acteurs politiques de soutenir la candidature de la WorldSkills Competition et a rappelé l’impact que pourrait avoir une telle compétition en France :

« Qui peut rêver d'un plus beau projet pour fédérer toutes nos forces et nous projeter dans un avenir fait de compétences et de compétitivité ? Mais il nous faudra gagner ce défi face au Japon ! La décision sera prise le 21 août à Kazan lors de I'Assemblée Générale qui rassemblera 80 nations dont 70 pays votants. Inutile de vous dire que depuis de longs mois nous nous employons pour convaincre une large majorité de pays aidés en cela par l'Elysée, les ministères du Travail, de l'Education Nationale, de I'Agriculture, des Affaires Etrangères et des Finances. Mais aussi par les Corps Diplomatiques, les Ambassadeurs, les Sénateurs, les Régions et toutes les forces économiques de notre pays. […] N'ayons pas peur de rencontrer au plus près de l'économie réelle celles et ceux qui aujourd'hui se demandent comment faire pour répondre aux marchés faute de mains d'œuvre qualifiée et celles et ceux qui s'interrogent pour trouver leur voie professionnelle.
Les Olympiades des Métiers et le projet de Lyon 2023 sont l'une des solutions qu'il nous faut promouvoir et mieux faire connaître. C'est l'objet de la rencontre d'aujourd'hui.

Grand merci à Catherine Fabre de l'avoir proposée.

Grand merci à tous d'apporter votre contribution au travers de ces tables d'échanges et de travail. »


MICHEL GUISEMBERT NOMINÉ À LA TÊTE DES « CHANTIERS DE FRANCE »

Cette soirée a permis aussi à Bernard Stalter, Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de remercier Michel Guisembert pour son rôle et son engagement au sein de WorldSkills France et International et le féliciter pour sa nomination à la tête des « Chantiers de France ».

« Tout d’abord, permettez-moi de dire que, sans Michel Guisembert, nous ne serions pas là. Sans Michel Guisembert, nous ne serions même pas candidat pour Lyon. Sans Michel Guisembert, la dynamique n’existerait pas pour les Olympiades des Métiers, et je tiens vraiment à lui dire nos remerciements. Madame Muriel Penicaud a reconnu son travail en le nommant chef de fil dira-t-on sur le « Chantier de France », et c’est vraiment quelque chose qu’il mérite pour tout le travail, tout l’investissement qu’il a fait. […] C’est l’image qu’il véhicule et va véhiculer pour tous ces jeunes, ces jeunes qui vont tout d’abord aller à Kazan, et qui se mobiliseront pour que l’on ait Lyon en 2023. »

Cette rencontre a donc fait écho à l’importance des actions du mouvement WorldSkills en France et à l’impact qu’il a sur la promotion de la formation professionnelle et des métiers représentés lors de la compétition. Mettant en avant cette volonté ancrée au sein de la WorldSkills de valoriser l’apprentissage, de valoriser le travail et le savoir-faire des jeunes et des entreprises françaises avec le soutien plein et entier du gouvernement français.


Equipe de France des Métiers WorldSkills Competition #TEAMFR2019 #Lyon2023