Facebook Flickr LinkedIn Twitter Youtube Instagram Tokster

Les 44 titulaires de l’Équipe de France des Métiers 2019 se sont retrouvés du 29 juin au 6 juillet, pour leur deuxième PPM, Préparation Physique et Mentale.

Activités sportives en groupe, team building, rencontres et échanges avec des sportifs de haut-niveau étaient au programme de cette semaine intense en découvertes et en émotions pour nos titulaires. Avec pour objectif, la WorldSkills Competition, qui aura lieu du 22 au 27 août 2019 en Russie, à Kazan.

C’est au son du clairon, que nos compétiteurs se sont éveillés à 6h tous les matins pour le réveil musculaire. Après un footing matinal, direction les bords du Lot, pour des étirements et exercices physiques. Ici, personne ne rechigne, nos compétiteurs malgré ce réveil matinal, sont de bonne humeur. Ils ont conscience que cette préparation va leur permettre de gérer et appréhender les 4 jours de compétitions à Kazan. 

Une préparation digne d’athlètes de haut niveau pour nos jeunes compétiteurs…

Stéphane Raynaud, ancien champion de France universitaire de boxe anglaise et expert en préparation physique depuis 2005, a coaché l’Equipe de France des Métiers dans différents activités sportives : course d’orientation, judo, aviron, bike & run, canoë kayak, natation…

Il était secondé par Frédérique Schricke, masseuse-kinésithérapeute et par trois Team-Leaders, des anciens compétiteurs français, Charles-Henri Moëc (médaillé d’excellence aux EuroSkills à Spa 2012), Marc Linotte (médaille de bronze en Couverture métallique à la WorldSkills Competition Calgary 2009), et Yane-Nirina Randriamanantsoa (médaille d’excellence en Mode et Création à la WorldSkills Competition Sao Paulo 2015.)

…et ce sont elles qui le disent ! Les championnes Anne-Laure Florentin et Manon Hostens coachs d’un jour pour l’équipe de France des Métiers.

Grâce à l’entreprise POINT.P, partenaire majeur de WorldSkills France, les compétiteurs ont pu rencontrer et profiter des conseils et de l’expérience de deux athlètes multi- récompensés : Anne-Laure Florentin, triple championne française et européenne de karaté, championne du monde en universitaire en 2014, et Manon Hostens, kayakiste française, multiple médaillée et quintuple championne du monde de descente. Après avoir participer à l’activité canoë kayak le matin, coachés les compétiteurs durant une séance de dépassement de soi très physique, les deux athlètes ont vu de réelles similitudes entre leur parcours et celui de nos jeunes. Pour Manon Hostens, cette ressemblance est même une évidence : « Je me reconnais carrément dans ce qu’ils vivent car pour moi ils sont clairement à la recherche de performance et en tant qu’athlète j’ai exactement le même état d’esprit. Ils sont motivés, ils ont vraiment envie. Ils ont leur objectif en tête, ils savent comment y arriver, et ils mettent ces choses-là en place. Ils arrivent à se surpasser. Ils sont vraiment dans une démarche de haut niveau. […] Tout ce que je leur souhaite finalement c’est qu’ils n’aient pas de regrets, qu’ils y croient jusqu’au bout, qu’ils ne lâchent rien, et qu’ils prennent surtout beaucoup de plaisir. »

Même sentiment pour Anne-Laure Florentin, impressionnée par la volonté et l’envie de réussir de nos compétiteurs : « Ça me touche par ce que c’est vrai que sur les exercices que l’on a fait cet après-midi et qui étaient très physiques, il n’y en a aucun sur mon atelier qui a flanché à un moment donné. Ils étaient concentrés, jusqu’à pleurer en fait tellement ils ont tout donné. Quoi qu’il en soit, qu’il y ai un résultat ou pas, j’espère pour eux qu’il y en aura, mais je pense qu’ils auront vécu une belle aventure. […] Je leur souhaite vraiment de la réussite, et qu’ils soient fiers de ce qu’ils ont accompli, parce que ce n’est pas rien quand même. »

Un entrainement physique mais aussi mental pour rester concentré lors de la compétition à Kazan

Comme le souligne Marc Linotte, ancien champion WorldSkills et Team Leader : « …on travaille sur la cohésion d’équipe. Car quand ils seront seuls sur leur poste de travail, ça sera une chose, mais quand ils seront dans le dur ou dans la difficulté, ils auront des pensées en équipe sur ce qu’ils auront vécu en PPM (Préparation Physique et Mentale). En effet, pour se donner à fond lors d’une compétition comme la WorldSkills Competition, les candidats se doivent d’avoir une bonne préparation physique mais aussi un mental d’acier. Ils vont devoir être concentrés au maximum durant 4 jours et apprendre à gérer leur stress et leur temps lors des épreuves. Ainsi, lors des préparations physiques et Mentales, des team building, des sessions théoriques ou encore des ateliers de gestion du stress sont mis en place pour permettre de désamorcer le stress que peut générer la participation à une compétition internationale. De plus les discussions et les échanges durant cette semaine permettent là encore de renforcer l’esprit d’équipe. C’est une évidence pour Marc Linotte : « On leur a appris l’esprit d’équipe, à être là l’un pour l’autre à chaque moment et surtout dans la difficulté, c’est là que l’on arrive à se pousser et à se dépasser mentalement via l’équipe. »

Grâce à cette semaine de préparation et malgré la fatigue, l’Equipe de France des Métiers 2019 reste positive et unie face à ce nouveau défi que représente les 4 jours de compétition à Kazan !  Les 44 compétiteurs ont bien compris que « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin ! » et sont prêts tous ensemble pour la WorldSkills Competition !

Retour en images de la PPM à Temple sur lot
Préparation Physique et Mentale WorldSkills Kazan 2019 Equipe de France des Métiers 2019